ADORATION PERPÉTUELLE

 

Même la plus petite action faite par amour pour Dieu porte toujours son fruit. Il en est ainsi de toute prière, toute souffrance ou tout sacrifice offerts à Jésus avec amour. C'est seulement au ciel que nous pourrons voir le fruit de nos œuvres, nos prières et nos sacrifices dans leur plénitude. Cependant, notre Seigneur nous en donne quelques fois un aperçu sur terre.

Voici l'histoire racontant comment une petite action faite par amour pour Dieu a porté beaucoup de fruits.

Un jour, un paroissien de l'église St. Boniface de Penbroke Pines en Floride, donna à son prêtre une copie du ‘Marian Helpers Bulletin.' Ce petit acte de gentillesse fut comme une bombe spirituelle qui explosa dans tout le diocèse.

 

Le 22 février, soeur Faustine
écrit que notre Seigneur lui
demande de peindre une
représentation de lui-même
comme elle le voyait dans
une vision. Lorsque le tableau
fut terminé, notre Seigneur lui
dit : « Par cette image, Je
donnerai beaucoup de grâces
aux âmes, et l'on doit leur
rappeler les exigences de
Ma miséricorde. »
(Petit Journal II, 162)
 
Le Père Michel Eivers fut impressionné par la couverture du magasine, portant l'image de la miséricorde divine avec l'inscription : « Jésus, J'ai confiance en vous. » Voulant utiliser l'image pour son bureau, il décide de la découper, de l'élargir et de la placer là où elle pourrait être vue.

En découpant l'image, le Père Michel aperçut l'article que j'avais écrit pour le magasine sur l'adoration perpétuelle du Saint Sacrement. Cet article encourageait les prêtres et les laïcs à promouvoir l'adoration perpétuelle du Saint Sacrement dans leur paroisse. J'avais proposé de me rendre dans n'importe quelle paroisse pour aider à organiser l'adoration perpétuelle de sorte qu'elle soit installée de manière simple et durable.

Le Père Eivers lut l'article et essaya de me contacter. Ce fut difficile car l'article ne mentionnait ni mon adresse, ni mon numéro de téléphone. Après une longue recherche, le Père me contacta et me demanda d'aller parler sur l'adoration perpétuelle à toutes les messes de sa paroisse.

Dans la soirée du dimanche où je présentais le message, le Père Eivers m'invita à dîner avec un de ses amis. Le Père Daniel Barett était prêtre de la paroisse St Kieran de Miami. Celui-ci m'invita dans sa paroisse pour établir l'adoration perpétuelle, et là, je rencontrais le Père Brendan Dalton qui m'invita aussi dans sa paroisse. L'adoration perpétuelle se répandit petit à petit dans tout le diocèse. Cette chaîne de réactions de providence et de grâces divines continua et continue toujours aujourd'hui. Seulement récemment, l'Archevêque Edouard McCarthy envoya une lettre à tous les prêtres de son diocèse pour les encourager à promouvoir l'adoration perpétuelle dans leur paroisse.

Chaque paroissien est invité à faire une heure de prière silencieuse et personnelle par semaine devant le Saint Sacrement. Une seule heure est nécessaire. Après l'homélie, une invitation est distribuée à chacun. Ceux qui désirent participer remplissent l'invitation et la rendent pendant la quête. L'invitation fait appel à des volontaires pour téléphoner à tous ceux qui sont intéressés pour établir les horaires. Une réunion est organisée pour apprendre à ces laïcs comment conduire l'adoration perpétuelle. C'est tout ce qu'il faut et c'est aussi facile que ça.

La plupart des gens pensent qu'il n'y aura pas assez de personnes intéressées pour couvrir toutes les heures, sept jours sur sept et vingt quatre heures sur vingt quatre. L'expérience de la plupart des paroisses montre que seulement une poignée de gens assiste à l'adoration du Premier Vendredi du mois. Nous avons remarqué qu'ils n'apprécient pas véritablement la présence réelle du Christ dans le Saint Sacrement en faisant une seule visite par mois. (Et très souvent ils ne s'y rendent pas !) En adorant une fois par semaine, une spiritualité Eucharistique se développe, devenant progressivement, non plus une pieuse pratique, mais un vrai engagement et une véritable forme de piété.

Dans sa première encyclique, Redemptor Hominis, le Pape Jean-Paul II, déclare que l'engagement essentiel du chrétien consiste à persévérer et à progresser dans la vie Eucharistique, dans la piété Eucharistique, à se développer spirituellement dans le climat de l'Eucharistie. Le Pape demanda au peuple de Dieu de s'appliquer à ce que Jésus soit aimé dans le Saint Sacrement et de placer l'Eucharistie au centre de chaque paroisse par l'adoration. Le Saint Père commença lui-même l'adoration perpétuelle du Saint Sacrement à la Basilique de Saint Pierre le 2 décembre 1981 après avoir reçu des pétitions du monde entier.

Même si votre prêtre vous dit ‘non' après lui avoir demandé de démarrer l'adoration perpétuelle dans votre paroisse, vous pouvez néanmoins lui rappeler l'Evangile où Jésus demanda à ses apôtres d'avancer dans la foi : «Avance en eau profonde et jetez vos filets pour la pêche. » Ils ont attrapé tant de poissons que leurs filets se déchiraient. C'est ainsi que se déroule l'adoration perpétuelle. Les prêtres sont impressionnés par le nombre de gens qui s'inscrivent pour une heure. En effet, lorsque Dieu trouve un prêtre qui ne met pas de limite à la gloire donnée à son Fils dans le Saint Sacrement, il ne met pas non plus de limite au fleuve de grâces qu'il déverse sur la paroisse.

Par l'adoration perpétuelle, nous mettons notre foi en pratique. Comme le déclare le Concile de Trente, nous témoignons véritablement notre foi en croyant que Jésus est vraiment présent dans l'Eucharistie, Corps, Sang, Ame et Divinité. L'adoration perpétuelle est notre façon d'apprécier la présence du Christ parmi nous. Elle prouve aussi à Jésus que nous l'accueillons et l'aimons vraiment. Si notre église doit être fermée, ne pouvons-nous pas trouver une pièce pour la transformer en chapelle d'adoration perpétuelle ? Où sont nos priorités ? Quelle valeur donnons-nous au Verbe incarné habitant parmi nous d'un amour constant ? L'adoration perpétuelle ouvre grandes les portes de l'amour miséricordieux de Dieu sur le monde. Lorsqu'une personne va devant le Saint Sacrement, elle représente toute l'humanité. Toute l'humanité est bénie et enrichie à cause de la foi de cette personne.

L'image de Jésus représentant la miséricorde divine qui fut l'occasion pour la propagation de l'adoration perpétuelle dans le diocèse de Miami en Floride fut d'abord révélée à la servante de Seigneur, sœur Faustine de Pologne. (La cause de sa béatification fut amorcée par le Cardinal Karol Wojtyla, qui devint le Pape Jean-Paul II.) A cause de son grand amour pour le Saint Sacrement, elle choisit l'appellation de sœur Faustine du Saint Sacrement. Un jour, elle rapporte cette vision:

« . . . Alors que j´étais à l´église, pour me confesser, j´ai aperçu ces mêmes rayons (ceux qui sont représentés sur l'image de la miséricorde divine) sortant de l´ostensoir. Ils se répandaient dans toute l´église. Cela dura pendant tout l'office. Aprés la bénédiction, ils se répandirent des deux côtés puis revinrent à l´ostensoir. Leur aspect était clair et transparent comme du cristal. J´ai prié Jésus qu´il daigne allumer le feu de son amour dans toutes les âmes froides. Sous ces rayons, leur coeur se réchaufferait, même s'il était froid comme de la glace, et il serait réduit en poussières, même s'il était dur comme du roc. » (Petit Journal I, 155)

Une autre fois, soeur Faustine rapporte ces mots de notre Seigneur. « Je te rappelle, Ma fille, que chaque fois que tu entendras l´horloge sonner quinze heures, plonge-toi toute en Ma Miséricorde en l´adorant et la glorifiant, fais appel à sa toute puissance pour le monde entier, et particulièrement pour les pauves pécheurs. » Puis notre Seigneur dit : « Essaie, Ma fille, à cette heure-là, de faire la chemin de croix autant que tes occupations te le permettent. Mais si tu ne peux pas faire le Chemin de Croix, entre aux moins un moment dans la chapelle pour célébrer Mon Cœur plein de Miséricorde dans le Très Saint Sacrement. » Jésus ajouta : « Je demande à toute créature de vénérer ma Miséricorde. » (Petit Journal V,145)

Ces messages révèlent avec force, non seulement que le Cœur de Jésus présent dans l'Eucharistie désire ardemment inonder le monde de ces rayons de miséricorde et d'amour divins, mais aussi qu'il peut le faire lorsque les croyants l'adorent dans l'Eucharistie. Par l'adoration, nous vénérons aussi sa miséricorde, ce qu'il demande avec instance à chacun.

Demandez s'il vous plaît à Marie, notre Dame du Saint Sacrement de vous aider à réaliser une petite action afin que Dieu donne de grandes grâces à votre paroisse par l'adoration perpétuelle. Demandez aussi à votre prêtre, de lancer l'adoration perpétuelle.

 

Contactez-nous :
Missionnaires du Saint Sacrement


A-1
Copyright, Missionaries of the Blessed Sacrament.